La faute, l'erreur et le harcèlement sur les réseaux sociaux: quelle attitude à prendre?

Qu’est-ce qu’une erreur? Qu’est-ce qu’une faute? Quelle est la différence? Quelle attitude à prendre?

Les erreurs qui se produisent dans la production langagière – écrite ou orale- sont rarement dramatiques ou irréparables. En revanche, un désastre comme celui de Tchernobyl ou de Fukushima donnent d’autres proportions au concept de l’erreur. Mais, les erreurs faites lors d’un commentaire sur un forum, sont-elles si dramatiques comme celle de Tchernobyl? Espérons que non, quand même. Mais, des circonstances qui parfois ne sont pas sous notre contrôle rendent à n’importe quelle erreur une dimension qu’elle n’a pas en réalité. On en fait tout un fromage, pour contextualiser l’expression imagée ci-dessous.

Analysons les faits ! Dans le langage courant, ces termes sont quasi équivalents; néanmoins « faute » est marquée par une connotation religieuse, contexte dans lequel « l’erreur » est plus neutre. Dans le domaine de la production langagière - soit dans la langue maternelle, soit dans une langue étrangère- erreur et faute renvoient à une distinction de nature. Les fautes sont une catégorie des erreurs du type « lapsus » dues à une inattention ou au contraire à une attention excessive, à la fatigue ou à l’oubli. Les conditions de réalisation d’un échange peuvent aussi contribuer à la production des erreurs. En tout cas, ces sont le genre de petites erreurs qu’on les corrige immédiatement ou pas (ça dépend du contexte), mais surtout sont le genre des fautes qui n’empêchent pas la transmission du message.

Mais, si la communication ne se réalise plus, alors on franchit le seuil des erreurs-lapsus. On est dans la catégorie des erreurs des compétences, de la méconnaissance des normes et de règles. Le message ne passe plus, ou il est mal perçu. Voilà très brièvement les grands types d’erreurs qu’on peut rencontrer dans le langage courant ou dans les interventions sur les forums.

Revenons maintenant au cas particulier de la production langagière sur un forum ou un réseau social. Quel est le but d’un forum? Mettre en liaison des personnes très éloignées géographiquement, favoriser les échanges des idées – pas toujours en harmonie-, le débat sur n’importe quoi, la communication partagée finalement. J’exclus de cette catégorie large les forums professionnels. Là, les choses se passent différemment.

Et, maintenant, montrons comment les erreurs de lapsus deviennent essentielles et prennent la dimension catastrophique de Tchernobyl. Il s’arrive parfois lors d’un échange sur un fait divers, mais en vogue à un certain instant, que l’un des scripteurs fasse des erreurs – mangue/ajout des lettres dans un mot, remplacement d’une lettre avec une autre, même mangue d’un mot entier- mais, en dépit de tout cela la communication, la perception du message ne sont pas affectée. Si les idées des scripteurs convergent dans la même direction, les erreurs passent inaperçues. Le problème surgit dans le cas contraire, quand les opinions sont très différentes, les erreurs peuvent devenir un moyen de détourner le fil de discussion. Cette nouvelle tournure que prend le fil de la discussion coïncide au moment où l’un des scripteurs épuise ses arguments faibles ou peu convaincantes. En grande vitesse, le perdant cherche un moyen de s’échapper : il relit la discussion et puisqu’il n’arrive pas à trouver un contre-argument, d’un coup il observe les erreurs d’un autre scripteur. Il renonce à sa chemise « bien élevé » ou à sa robe de « bien éduquée » et mis sa veste de sauvetage : illuminé, il pointe les quelques erreurs de frappe ou d’orthographe et tourne le fil de discussion vers une direction qu’il espère maitrisée. Cette situation vous semble familière?

Je pense qu’au moins une fois les personnes qui sont actives sur les forums en raison de divers motifs, ont vécu ou assisté à cette situation assez désagréable. Comment y réagir?

Ne pas entrer dans le jeu des excuses et des justifications, ça alimente d’autant plus la mangue d’inspiration d’un/ des autres. Et, plus leur niveau intellectuel est bas, plus ils sont contenants de pousser la discussion dans cette direction-là. Donner un errata, tout simplement, et renoncer à l’échange. Les gens de l’autre bout du fil ne tiennent plus la route, laissez-les dérayer.